Des Jocistes

[2024.02.14] Les catégories, ça se vit !

Gaël, 21 ans, de Lyon anime la catégorie étudiante

Quel sens donnes-tu as la catégorie étudiante ?
Ce sont des temps où l’on se retrouve avec des jeunes qui vivent des réalités similaires. Parler de sujets que l’on connaît, que l’on vit. On se sent légitime de prendre la parole. Si j’étais entouré d’actifs, je ne me verrais pas prendre la parole pour parler du travail.


Comment as-tu vu grandir les jeunes en catégories ?
Prendre la parole, s’exprimer sur sa vie, sur celle d’un copain, ça fait grandir. Par exemple on s’est apporté nos connaissances mutuelles sur le logement. On a besoin des autres pour grandir. Le fait d’être entre personnes de confiance, entre jeunes, ça permet à tous de se sentir à sa place.

Quelle importance ont les temps en catégories ?
Les catégories c’est se retrouver entre scolaires, entre étudiants… On vit le voir, juger, agir. Mener des actions avec les étudiants c’est sympa, on a plus la même manière de procéder, les mêmes avis, le même rythme de vie. On est plus concerné par les actions donc plus motivées, on sait que ça aura un impact sur notre vie.

Melyna, 16 ans, de Saint Etienne participe aux temps de la catégorie scolaire

Pourquoi tu vas aux rencontres de la catégorie scolaire ?
Je suis en Bac Pro Esthétique, je vais à la catégorie pour pouvoir discuter avec des gens de mon âge, partager des moments conviviaux, parler de notre foi, de nos chemins de vie, avoir des conseils, des témoignages de personnes extérieures sur nos choix à venir qui peuvent parfois être compliqués.

En quoi ça te fait grandir ?
Partager m’aide à avoir un point de vue autre que le mien et donc à grandir.

Qu’aimerais-tu dire à un jeune qui n’est pas encore en catégorie ?
J’aimerais dire aux jeunes qui ne sont pas encore dans une catégorie qu’ils devraient venir essayer, car ça fait du bien d’être écouté sans être jugé.

Retour en haut